FNAUT - La voix des usagers

Nos actualités

Ticket Vert pour la "ZTL" de Nantes

21 Oct 2021

La FNAUT était réunie en congrès à Annecy du 1er au 3 octobre 2021. Il avait pour thème « Contre le réchauffement climatique, contre la dépendance automobile : le rôle des transports publics », un titre en phase avec la diminution actuelle beaucoup trop limitée des émissions liées au transport.

C’était rappeler qu’il faut maintenant agir sur les leviers les plus efficaces pour réduire nos déplacements ou les effectuer par des modes moins émetteurs de Gaz à Effet de Serre.

Il n’est donc pas étonnant que le Congrès ait décerné à Nantes un « ticket vert » pour l’instauration de la Zone à Trafic Limité (ZTL), qui fait le lien entre ses deux quartiers piétonniers centraux, contribuant ainsi à décongestionner le centre – ville, sans bloquer les fonctions essentielles de maintenance, sécurité, approvisionnement, et l’accès des résidents. La ZTL, comprenant les grands axes du centre-ville fait la part belle aux piétons, aux transports publics, et aux vélos. Elle incite fortement au transfert modal de la voiture vers d’autres solutions, en interdisant le transit automobile par le centre ville.

Cette ZTL est certes ancienne (2012), mais à l’époque où on généralise les ZFE (Zones à Faible Emission) dans les villes, il a paru utile à la FNAUT de rappeler que la ZTL de Nantes était plus efficace pour pacifier le centre ville et favoriser son animation, et pour diminuer les émissions polluantes. Mêmes les véhicules dits un peu abusivement “zéro émission” ne sont pas sans nuisances (particules, émissions lors de la fabrication, sécurité, etc…). Contrairement aux ZFE, tous les automobilistes sont soumis à la même règle, sans sélection en fonction de leur capacité à acheter une voiture aux dernières normes.

Après les inévitables inquiétudes à son instauration, la ZTL a été plébiscitée.  ZFE et ZTL peuvent évidemment cohabiter sur des périmètres différents.

Fréquente dans plusieurs pays européens, une ZTL vient aussi d’être créée à Grenoble, et pourrait en 2022 concerner les quartiers centraux de Paris. Nantes aura été précurseure en France, ce qui méritait bien un ticket vert.