FNAUT - La voix des usagers

Nos actualités

Quatrième appel à projets de transports collectifs urbains : une promesse du Grenelle de l’environnement enfin tenue

11 Jan 2021

Un quatrième appel à projets de transports collectifs urbains est enfin lancé par le gouvernement : la FNAUT approuve cette initiative qu’elle réclamait depuis des années et souhaite que l’effort d’investissement soit pérennisé pour provoquer un véritable report sur le transport collectif.

 

Un 4e appel à projets indispensable pour développer les transports urbains 

La FNAUT réclamait ce 4e appel à projets depuis 5 ans, tant le retard d’investissement sur les transports collectifs urbains est flagrant (RER, métros, tramways, bus et autocars en site propre, pôles d’échanges multimodaux…), aucun appel à projets n’ayant été lancé depuis 2013.

450 M€ seront accordés aux collectivités locales, un montant très insuffisant pour répondre aux besoins liés à une urbanisation croissante : il était de 810 M€ en 2008, 590 en 2010 et 450 en 2013. Un financement spécifique est cependant prévu pour le matériel roulant.

Annoncé il y a un an, ce 4e appel à projets était d’autant plus attendu que les autorités organisatrices de transport sont confrontées à une grave crise financière liée aux pertes de recettes des transports collectifs et à la baisse du versement mobilité des entreprises.

 

Une avancée à pérenniser

La FNAUT rappelle qu’1 milliard d’euros est envisagé pour les transports collectifs de la vie quotidienne dans le plan de relance : l’effort de l’Etat doit donc se poursuivre, en particulier pour renforcer le maillage des réseaux urbains et mettre en place des RER métropolitains, réduire la dépendance automobile observée dans les zones périurbaines et densifier l’habitat et les activités dans le voisinage des gares périurbaines.

La FNAUT s’interroge par ailleurs sur le modèle économique et la somme (1,9 milliard) attribuée à la voiture électrique, dont l’avantage écologique reste à démontrer : il ne s’agit pas seulement de « verdir » le parc routier mais de provoquer un report massif des automobilistes sur le transport collectif.

 

Le 4e appel à projets doit déboucher sur la création d’emplois, une réduction de la pollution de l’air, un attrait supplémentaire du transport public grâce à une capacité accrue et une vitesse commerciale atteignant 20 km/h, des économies de pétrole et une limitation du réchauffement climatique.

Une nouvelle politique fiscale doit établir une réelle équité entre les modes de transport : une taxe carbone, compensée pour les ménages les plus démunis, et l’introduction du péage urbain sous toutes ses formes doivent garantir un financement pérenne des infrastructures de transport public.

 

Contacts presse :

– Bruno Gazeau, président de la FNAUT
– Jean Lenoir, vice-président
– Jean Sivardière, vice-président
– Alain Richner, pilote du réseau déplacements urbains