FNAUT - La voix des usagers

Nos actualités

Notre-Dame-des-Landes : une décision de bon sens

17 Jan 2018

La décision de moderniser l’aéroport de Nantes-Atlantique au lieu de le transférer à Notre-Dame-des-Landes est pertinente. La FNAUT souhaite qu’elle soit la première étape d’une nouvelle politique de transports consistant à sélectionner les infrastructures présentant un bilan socio-économique positif.

Une décision courageuse

La décision du gouvernement a été prise contre l’avis de nombreux élus locaux (de droite et de gauche), des milieux économiques et d’une partie de l’opinion. Elle démontre qu’il est possible de résister aux groupes de pression et de donner la priorité à l’intérêt général.

Une décision pertinente

La modernisation de l’aéroport existant, trop longtemps ignorée bien que recommandée par de très nombreux professionnels de l’aviation civile, constitue une alternative efficace à son transfert.

L’aéroport de Genève est lui aussi encastré en milieu urbain, il ne possède qu’une seule piste, son trafic est quadruple du trafic nantais (15, 8 millions de passagers en 2015) et le nombre des vols y a quasiment stagné grâce à un meilleur remplissage des avions. Le déplacement de l’aéroport a été évité par des progrès techniques et un couvre-feu nocturne.

Qui se souvient encore du projet du troisième aéroport parisien, longtemps jugé indispensable ?

Un mode de transport à repositionner

Le doublement annoncé du trafic aérien à Nantes ne peut cependant être accepté. L’avion est en effet un gros consommateur d’énergie fossile et un très fort émetteur de gaz à effet de serre (36 fois plus que le TGV et 16 fois plus que la voiture, selon une étude réalisée pour RFF et la FNAUT en 2013).

L’amélioration des relations ferroviaires entre Nantes et les aéroports parisiens (via la grande ceinture parisienne sud) ainsi que le reste de la France (en particulier Bordeaux), ainsi qu’une taxation du kérosène, peuvent contribuer à limiter le nombre des vols au départ ou à destination de Nantes.

Une politique des transports à actualiser

La FNAUT attend maintenant que la sélection des grands projets d’infrastructures de transport soit conforme aux engagements du gouvernement en matière d’aménagement du territoire et de lutte contre le réchauffement climatique. La modernisation des réseaux existants de transports collectifs est évidemment indispensable mais elle ne peut suffire pour capter massivement les trafics routiers et aériens. Il faut consacrer une part des financements aux grands projets stratégiques, urbains et ferroviaires.

 

Contacts presse