FNAUT - La voix des usagers
Faire un don
  • Français
  • English

Nos actualités

Un "choc de l'offre" à accélérer

06 Fév 2024

Une demande croissante

En 2023, la fréquentation dans les TER de la Région a été supérieure de 44 % à celle de 2019 (avant Covid). Cela résulte d’une volonté de beaucoup de changer de mode de transport et d’une offre de trains améliorée. Mais comme le nombre de rames est resté le même, les difficultés se sont accrues aux heures de pointe.

Pas assez de trains

Les mesures appliquées et envisagées comme l’ouverture à tous des compartiments de première classe, ou les probables restrictions d’accès des vélos aux trains chargés, sont utiles mais ont aussi leurs limites. Depuis l’été 2023, il y a eu plusieurs épisodes où la disponibilité du matériel affecté au service a été très inférieure à la normale, différentes raisons étant évoquées : accidents, manque de techniciens affectés à la maintenance. L’automne complique aussi chaque année le respect des horaires, du fait des feuilles mortes qui en plusieurs lieux perturberaient les circulations. Il est probable que les évènements météorologiques extrêmes seront plus fréquents ; leurs impacts sont à anticiper.

Les surcharges autour des grandes villes

Des trains autour des grandes villes sont pris d’assaut aux heures de pointe. Se développe l’accès dans les TER avec un ticket urbain (Nantes et au Mans en particulier) facilitant le recours au TER. L’utilisation des transports collectifs, et des correspondances, devrait être renforcée par la périurbanisation et par le support unique envisagé au niveau régional.

Les dessertes actuelles ne suffisent plus et seraient à compléter par des dessertes périurbaines renforcées (trains et cars). Ce devrait être un des objectifs des RER / SERM (Services Express Régionaux Métropolitains) à accélérer dans les 3 grandes villes de la Région.

Accélérer le développement de l’offre

Ni les usagers, ni le changement climatique ne peuvent attendre. Est nécessaire une nette amélioration de la situation :

– du matériel passant moins de temps en maintenance. Cela permettrait aux usagers d’être moins serrés, des services plus nombreux étant assurés par des rames doubles

– une information plus fiable et plus précoce quand le service est durablement touché, ainsi que des compensations commerciales automatiques

– des trajets moins perturbés par des problèmes sur les voies. La maintenance des voies et des équipements de signalisation, le matériel destiné au nettoyage des feuilles mortes sont à renforcer

– une accélération et une amplification de la mise en service de nouveaux matériels roulants. L’essentiel des commandes nouvelles est prévu en 2030 pour, selon la stratégie régionale, assurer hors zones périurbaines un train par heure dans chaque sens à chaque gare. Alors que les besoins se manifestent fortement dès maintenant

– la mise en place rapide des premières actions envisageables pour les RER / SERM (liaisons traversantes, renforcement des fréquences). Qui doit à Nantes être plus ambitieuse.que celle annoncée (une seule liaison traversante, fréquence à la demie-heure).

– l’implication des communes concernées, des associations et des habitants est essentielle pour engager une programmation à la hauteur.