FNAUT - La voix des usagers

Nos actualités

Transports urbains : un 4e appel à projets prometteur

23 Sep 2021

Le 4e appel à projets de transports collectifs en site propre (TCSP) et pôles d’échanges multimodaux (PEM) lancé par le gouvernement, et judicieusement porté de 500 M€ à 900 M€ comme le réclamait la FNAUT, permettra d’investir 11,5 milliards d’euros.

 

Les collectivités locales plébiscitent le transport collectif (200 projets ont été présentés)

Il en résultera de fortes économies d’énergie au moment où le prix du pétrole est orienté à la hausse ; et plus généralement, une diminution significative des coûts externes (congestion, accidents, bruit, pollution de l’air, émissions de carbone) de la voiture ; ces coûts sont particulièrement élevés en milieu urbain, comme l’a montré une étude récente de la Direction Générale du Trésor (leur taux de couverture moyen par la TICPE est d’environ 8 %).

 

Les TCSP en site propre intégral, un outil à privilégier

De nombreuses extensions des réseaux de tramway existants et des achats de matériel roulant (bus et tramways) sont proposées par les collectivités locales.

La FNAUT rappelle que le tramway est certes deux fois plus coûteux à court terme que le bus à haut niveau de service (BHNS) mais que, selon une étude des cabinets Trans-Missions et TTK commandée par la FNAUT :

– il est 4 fois plus ambitieux sur le plan environnemental, en raison de sa capacité et de son attractivité ; par rapport à une ligne de bus en site banalisé, l’augmentation de clientèle est, en moyenne, de 34 % pour le BHNS et de 130 % pour le tramway ;
– il est moins coûteux à long terme par voyageur transporté que le BHNS, d’environ 12 %.

En matière de transport en site propre, il est impératif de penser à long terme, d’autant que le rôle structurant du tramway sur l’urbanisation est nettement supérieur à celui du BHNS.

La FNAUT rappelle aussi que le BHNS, qui doit impérativement disposer d’un site propre sur l’ensemble de son itinéraire et d’une priorité absolue aux carrefours, est trop souvent réalisé « au rabais », sans progrès décisifs de la vitesse commerciale des bus.

 

Les PEM, un nouvel outil également plébiscité

Les correspondances doivent être bien organisées. La qualité des échanges, l’information multimodale et la continuité de la tarification sont des préalables indispensables au changement des comportements.

 

Le report modal est la seule véritable réponse de fond à la sobriété énergétique et à l’amélioration de l’environnement urbain. L’initiative du gouvernement contribuera en particulier à limiter le réchauffement climatique qui constitue aujourd’hui une menace fondamentale pour tous comme l’a rappelé le dernier rapport du GIEC.

 

Contacts presse

– Bruno Gazeau, président de la FNAUT
– Michel Quidort, président de la FEV
– Jean Lenoir, vice-président de la FNAUT
– Jean Sivardière, membre du bureau de la FNAUT