FNAUT - La voix des usagers

Nos actualités

Prix du pétrole et fiscalité écologique

10 Avr 2015

Alors que la demande de transport collectif est croissante au sein du public et que la lutte contre la pollution de l’air et le dérèglement climatique exige une diminution massive et rapide du trafic automobile, la FNAUT constate que le gouvernement délaisse l’objectif du report modal.

Le 3ème appel à projets de TCSP urbains a été lancé avec deux ans de retard, et le gouvernement considère que le 4ème appel, prévu par le Grenelle de l’environnement, « n’est pas d’actualité ». L’Etat et les collectivités d’Ile-de-France ne peuvent mener de front l’entretien du réseau existant et la réalisation des projets du Grand Paris.

La modernisation du réseau ferré classique bénéficie de crédits importants mais elle est trop lente pour empêcher le vieillissement du réseau, le ralentissement des trains et des fermetures de lignes. On ne sait pas comment financer les nouvelles LGV (Bordeaux-Toulouse).

La baisse des dotations de l’Etat aux collectivités territoriales entraîne une diminution de l’offre de transport urbain (Nancy, Metz, Valenciennes, Reims, Aix-les-Bains, Grenoble) et régional. Les tarifs des transports urbains sont orientés à la hausse. L’offre Intercités continue à se dégrader, l’offre TGV commence à se réduire.

Le taux de TVA sur le transport public (un produit de première nécessité), déjà porté de 5 % à 7 % par le gouvernement Fillon, a été porté à 10 % sans la moindre réaction du ministère de l’Ecologie. Le gouvernement a accepté la hausse récente des tarifs (+ 2,6 %) demandée par la SNCF.

 

Télécharger le dossier de presse