FNAUT - La voix des usagers

Nos actualités

Le report modal : un objectif incontournable

04 Nov 2020

Ce document est publié à l’occasion du 22ème congrès de la FNAUT prévu à Annecy en octobre 2020, et finalement reporté pour raison sanitaire. Il s’agit principalement d’un recueil de réflexions sur le thème qui avait été retenu initialement pour le congrès : « Contre le réchauffement climatique, contre la dépendance automobile : le rôle des transports publics ».

La crise sanitaire incite aujourd’hui une partie des usagers, environ 30 %, à délaisser le transport public, au bénéfice de la voiture (+ 10 %) et du vélo. Mais le report des trafics routiers et aériens sur les modes actifs et les transports collectifs terrestres, plus respectueux de la planète, doit rester un objectif incontournable de toute politique écologique des transports, même s’il est délaissé actuellement par le gouvernement et le Parlement, car le réchauffement climatique s’accélère dramatiquement.

Comment y parvenir ? Des opportunités sont disponibles pour réduire la dépendance automobile : aménagements cyclables à l’exemple du Danemark et des Pays-Bas, renforcement de la compétitivité des transports publics et du rail en particulier, utilisation des étoiles ferroviaires, création de réseaux d’autocars comme en Suisse et en Autriche.

Mais l’étalement urbain rend difficile le report modal. Pour faciliter chaque type de report, il faut mettre en place un système, comme cela a été développé par la Fédération des Usagers de la Bicyclette à propos du vélo : on a ainsi besoin de services intermodaux complétant les transports urbains (techniques : parcs relais, tarifaires, informatifs).

Une extension du réseau des LGV, encore incomplet sur la transversale sud, est nécessaire pour concurrencer l’avion et la voiture : la taxation du kérosène n’aurait qu’un impact faible sur le trafic aérien intérieur, et une interdiction générale des liaisons aériennes présenterait des effets pervers.

Le transport ferroviaire du fret, marginalisé en France, doit lui aussi être stimulé par des mesures ambitieuses : rénovation des lignes capillaires et création d’itinéraires de grande capacité tels que la liaison Lyon-Turin.

 

Télécharger le dossier