FNAUT - La voix des usagers

Nos actualités

Harcèlement sexiste dans les transports publics (Christiane Dupart)

14 Juin 2016

La FNAUT a mené une étude sur le harcèlement dans les transports publics, pilotée par Christiane Dupart, membre du Bureau national de la FNAUT. 

Le harcèlement constitue une entrave réelle à la mobilité et à l’accès aux services de transports publics, sachant qu’une majorité des utilisateurs des transports publics sont des femmes (environ 60%).

Dans le cadre de l’étude, le questionnaire diffusé par la FNAUT a recueilli plus de 6200 réponses. 87% des répondantes affirment avoir été victimes de harcèlement dans les transports. Cela va du comportement inapproprié (exemple : sifflement) à l’agression sexuelle.

Une large majorité (71%) de ces actes constituent des infractions pénalement répréhensibles. Pourtant, le pourcentage de victimes ayant porté plainte reste insignifiant (2%).

La FNAUT a retenu parmi les nombreuses solutions possibles pour lutter contre ces actes répréhensibles :

la prévention et l’éducation sur la question du harcèlement et du sexisme dans les écoles et les lieux de travail ;

la réappropriation de l’espace public par les femmes pour adapter les modes de transport à leurs besoins spécifiques (horaires adaptés, arrêts à la demande) ;

la simplification des procédures de plainte et des espaces d’accueil et de témoignage ;

la formation du personnel des services  transport pour assister les victimes.

La lutte contre le harcèlement doit être une priorité des transports publics pour éviter aux femmes une triple peine : conditions de transport, stress lié aux contraintes horaires et harcèlement. Les femmes, comme tous les usagers des transports, ont droit à la mobilité.

 

Télécharger l’étude

Télécharger le résumé de l’étude

Commentaires de répondantes à l’enquête