FNAUT - La voix des usagers

Nos actualités

Grève SNCF : une date très mal choisie et un manque total de considération pour les voyageurs

16 Déc 2021

La FNAUT proteste vigoureusement contre le mouvement de grève sur diverses lignes TGV et TER lancé par plusieurs syndicats lors des vacances de Noël. Ces grèves vont perturber à nouveau les déplacements d’un million de voyageurs.

 

Les réactions de la FNAUT face aux grèves

La FNAUT respecte le droit de grève et ne se prononce pas sur les motivations des grèves. Elle appelle syndicats et direction de la SNCF à davantage de négociations et d’anticipation des conflits.

 

La FNAUT défend par contre le droit à la mobilité des voyageurs

Elle constate que la grève prévue comme souvent lors des départs en vacances va pénaliser volontairement un million de voyageurs : elle ne tient aucun compte de leurs besoins, alors même que la Covid les a privés de leurs relations familiales et amicales habituelles ; elle génère soucis et stress, voire hausse des prix, et laisse la plupart d’entre eux sans alternative autre que l’utilisation de la voiture.

 

La SNCF, direction et syndicats, se coupe de ses clients

Les syndicats qui appellent à la grève sont manifestement coupés du public, leur mouvement nie la notion de service public et ne prend en compte ni les intérêts des voyageurs, ni ceux de l’entreprise SNCF, ni même, à moyen terme, ceux des agents SNCF.

La FNAUT observe que certains syndicats qui viennent d’obtenir le maintien des conditions particulières de circulation pour les cheminots et leurs familles, n’hésitent pas à perturber les conditions de transport des voyageurs pendant les fêtes. C’est inélégant et peu respectueux des voyageurs.

 

Les ambitions de la SNCF

La SNCF se donne des objectifs ambitieux en matière de développement des trafics voyageurs et fret (amélioration de la tarification des TGV et des trains Intercités). De nombreux progrès sont encore attendus (simplification de l’usage du train, desserte de l’ensemble des territoires) face à la concurrence de la voiture. Mais le report des trafics sur le train implique impérativement une relation de confiance entre les voyageurs et la SNCF, basée sur la qualité du service et sa continuité.

 

La FNAUT rappelle qu’elle a proposé à tous les syndicats l’établissement d’un service minimum librement négocié et garantissant le service public, sans intervention législative. L’absence de réponse syndicale est regrettable. Ces propositions de bon sens ne pourront éternellement rester sans réaction.

 

Contacts presse :

  • Bruno Gazeau, président de la FNAUT, tél. 06 76 73 31 09
  • Michel Quidort, président de la FEV, tél. 06 12 22 35 54
  • Jean Lenoir, vice-président de la FNAUT, tél. 06 19 09 78 89