FNAUT - La voix des usagers

Nos actualités

En comparaison avec d’autres Régions, l’avenir des TER en AURA apparait bien sombre

08 Déc 2022

La FNAUT AURA se félicite de :
-la mise en service progressive d’un RER autour de Strasbourg avec la mise en place de nouveaux trains

En AURA, en 2023, on supprime des trains

-du lancement de la gare souterraine de Marseille qui vient d’être déclarée d’utilité publique

En AURA, depuis le débat public de 2019, rien ne se passe pour agrandir la gare de Lyon Part-Dieu

-la mise en place de nouveaux financements avec la création de sociétés de projet pour les travaux ferroviaires en Région Nouvelle Aquitaine et Occitanie de façon à développer les TER à Bordeaux, Toulouse et Montpelier en liaison avec les nouvelles lignes à grande vitesse

En AURA pas de société de projet en perspective alors que de nombreux projets sont en attente comme le CFAL (contournement de Lyon pour les trains de fret)

-la Région Occitanie va rouvrir plusieurs petites lignes comme Montréjeau-Luchon

En AURA, on fait des études pour la ligne fermée en juin 2016 entre les deux grandes métropoles régionales St Etienne et Clermont-Ferrand

-Et plus de chez nous, la ligne de la rive droite du Rhône a été rouverte mais sur un parcours limité à la Région Occitanie

En AURA, on ne sait même plus s’il y aura réouverture de cette ligne sur notre Région

Dans notre Région, le trafic augmente (annoncé à plus de 15 % depuis le début de l’année), les usagers sont bien dans les trains mais ils sont transportés dans des conditions qui se détériorent faute de suffisamment de rames disponibles.

La priorité pour la FNAUT AURA, c’est commander, dès maintenant compte tenu des délais de construction, de nouvelles rames pour faire face dans les prochaines années aux besoins des usagers.

La Région AURA est en train de se faire larguer par les autres Régions sur le domaine essentiel des TER ou RER au moment où se concrétise la crise climatique.