FNAUT - La voix des usagers
Faire un don
  • Français
  • English

Nos actualités

une tarification TER "modérément" solidaire

28 Mar 2024

Une tarification « solidaire » bienvenue, … qui  applique  la loi

Les seuls demandeurs d’emploi et d’asile avaient droit à la carte gratuite Mobi, donnant accès à une réduction de 75 % des tarifs TER ; une dizaine de milliers de cartes était ainsi distribuée. La disposition est maintenant étendue au profit des ménages à faible revenu en février. La Région ne fait qu’appliquer une disposition du Code des Transports.

Des accords ont été passés avec la Bretagne et le Centre Val de Loire, pour permettre les liaisons birégionales, mais pas avec Nouvelle Aquitaine (liaison avec Niort, la Rochelle, Bressuire, etc….). Il convient d’y remédier, tout comme il est nécessaire d’appliquer la mesure aux ex-cars départementaux, ce qui serait fait lors de la refonte des tarifs annoncés pour 2025.

Une tarification peu généreuse, à améliorer

Il n’y a pas de condition liée à la résidence et au statut (RSA, handicapés, chômeurs, étudiant, âge, … , et la réduction dépendra du quotient familial défini par la CAF :

    • 50 % de réduction si QF < 809 €

    • 75 % si QF < 405

Mettre en place plusieurs niveaux de tarifs en fonction du revenu limite les effets de seuil. Mais l‘avantage procuré par le premier niveau de réduction sera très peu sensible par rapport à celui (50%) que procurent les cartes de réduction de la Région, dont le coût est limité quand on l’amortit sur plusieurs voyages

Un billet pour moins de 100 km est fréquent ( par exemple un déplacement entre grandes villes, Nantes / Angers ou Angers / le Mans ou Laval / le Mans) et coûte de l’ordre de 9 € pour 50 % du plein tarif. Une obligation de déplacement chaque semaine pour raison familiale, de formation, de santé, c’est 4,33 AR / mois, soit 78 €/mois, ou 10 % du quotient familial ! Et moitié plus pour des trajets un peu plus longs type le Mans / Ancenis, Nantes / Saumur, St Nazaire / Angers, trajets qui ne sont pas rares.

Pour un usager normal utilisant une carte de réduction type mezzo pour voyageurs occasionnels, le coût sera quasi identique : 78 € + 2,5 € (quote-part mensuelle de l’achat de la carte).

Pour un titulaire d’une carte Mobi gratuite de la première catégorie, le coût restera donc élevé et sera pratiquement le même que pour l’usager courant. Pour répondre aux besoins et pour une proportionnalité aux revenus, les pourcentages de réduction seraient nettement à augmenter.

Les modes de délivrance ne doivent pas être un frein

Fonctionne actuellement la commande de la carte sur le site Aleop. A l’ouverture du guichet régional à la gare Sud à Nantes, il y aurait la possibilité de s’y informer et d’y déposer un dossier. Un élargissement des possibilités d’acquisition est nécessaire, par exemple au niveau de chaque intercommunalités, dans les maisons France Service. Le digital ne doit pas être la seule solution en pratique, d’autant qu’une part importante du public visé n’y a pas accès.

Et pour le transport scolaire ?

Le tarif de 150 € /an par enfant (jusqu’à 2 enfants) pour le ramassage scolaire est unique. Il serait justifié qu’une :réduction soit appliquée aux enfants de famille à faible revenu.