La FNAUT dénonce le sabotage du service public par SNCF Mobilités

La FNAUT s’insurge contre la stratégie suicidaire de SNCF Mobilités, qui dégrade profondément les services ferroviaires, détourne le public du train et compromet gravement l’avenir du rail et de l’intermodalité. Elle exprime son incompréhension de la passivité du gouvernement face à ce gâchis.

 

Cette stratégie de sabotage ignore les besoins des voyageurs

La stratégie de SNCF Mobilités – une recherche systématique d’économies à court terme alors qu’une réduction de ses coûts d’exploitation devrait être prioritaire - finit par détruire l’offre ferroviaire.

- De nombreux points de vente et des gares sont supprimés, il est de plus en plus difficile d’acheter un billet en l’absence d’alternative réellement mise en place.

- Le voyageur TER sans billet mais de bonne foi doit payer une surtaxe dans les trains.

- La vente exclusive par internet accentue la fracture numérique, les fiches horaires disparaissent.

- Des services TGV sont massivement supprimés, en partie compensés par la création de TERGV. L’offre est concentrée sur les grands axes, les lignes transversales et la desserte fine des territoires sont oubliées.

- Les trains TER et Intercités sont supprimés au dernier moment, en retard ou surchargés.

- SNCF Mobilités sabote les « petites lignes ». La dépendance automobile est renforcée.

 

D’autres méthodes d’exploitation sont viables

Les voyageurs ont besoin de fréquences élevées. Le succès des relations TGV Paris-Bordeaux et Intercités Paris-Mulhouse prouve que la stratégie décliniste de SNCF Mobilités est aberrante et qu’on peut développer la fréquentation du train tout en réduisant les déficits d’exploitation.

Hors « petits prix » d’appel, les tarifs sont excessifs. SNCF Mobilités doit suivre l’exemple de la RENFE (la « SNCF espagnole ») : une réduction générale du prix du billet de 10 % a été compensée par le gain de clientèle. Le train ne doit pas être commercialisé comme l’avion, son principal concurrent est la voiture.

 

Les voyageurs sont exaspérés

Les voyageurs ne supportent plus les pratiques irrationnelles de SNCF Mobilités et la dégradation des services. Jamais consultés, systématiquement placés devant le fait accompli, ils en ont assez des promesses sans lendemain. Les horaires doivent être annoncés un an à l’avance, notamment aux abonnés.

La FNAUT attend de l’exploitant un changement de cap conforme aux orientations du gouvernement : croissance du trafic et aménagement du territoire. Elle prend acte de ses engagements d’entrer dans une phase de concertation pour examiner ses critiques et ses propositions avant toute décision.

 

L’Etat a de lourdes responsabilités

La passivité du gouvernement face à la dégradation des services ferroviaires n’est plus acceptable. Pourquoi les lois ferroviaires de 2014 et 2018 ne sont-elles pas respectées ? On attend depuis 4 ans que le schéma national des services ferroviaires soit soumis au Parlement.

La FNAUT demande au gouvernement de s’opposer énergiquement à la politique destructrice de SNCF Mobilités, contraire à ses propres objectifs, et de lui imposer un changement drastique de stratégie.

 

- Contacts presse

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Communiqués de presse La FNAUT dénonce le sabotage du service public par SNCF Mobilités