La FNAUT dénonce fermement la prolongation de la grève des cheminots

La grève déclenchée le mardi 10 juin par les syndicats CGT, Sud Rail, FO et FIRST reste incompréhensible et sa prolongation est inacceptable.

Une grève incompréhensible

Les syndicats s’opposent au projet de réforme ferroviaire. Pourtant :

- le projet préserve le statut et l’emploi des cheminots ;

- il rassemble tous les métiers relatifs à l’infrastructure au sein d’un gestionnaire unifié d’infrastructure (GIU) et rapproche ce GIU de la SNCF ;

- enfin il laisse de côté toute introduction de la concurrence dans le secteur ferroviaire.

Une grève inacceptable

La prolongation de la grève pénalise gravement tous les usagers captifs du train, notamment les jeunes et les salariés précaires.

Elle nuit à l’image du service public ferroviaire et du transport ferroviaire de fret, et compromet leur équilibre financier.

La FNAUT reconnaît le droit de grève mais estime, dans le cas présent, qu’il est exercé de manière manifestement abusive par une minorité de cheminots disposant du pouvoir de bloquer les trains, la poursuite de la grève risquant même de perturber l’accès des lycéens aux épreuves du baccalauréat.

La FNAUT rappelle enfin que ce n’est pas aux syndicats de cheminots, mais aux seules associations d’usagers des transports, d’exprimer le point de vue des voyageurs.

 

Contact presse :

  • Jean Sivardière, président de la FNAUT, tél. 04 76 75 23 31
  • Jean Lenoir, vice-président de la FNAUT, tél. 06 19 09 78 89

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Communiqués de presse La FNAUT dénonce fermement la prolongation de la grève des cheminots