Arguments contre le Lyon-Turin : trompeurs et contradictoires (Jean Sivardière)

La FNAUT a analysé attentivement tous les arguments des opposants au projet. Elle estime qu’ils sont fallacieux et présentent de nombreuses contradictions (voir document joint). En particulier :

- une utilisation intensive de la ligne historique Dijon-Modane pour le transport du fret accentuerait les risques de pollution du lac du Bourget en cas d’accident ; elle saturerait le nœud ferroviaire de Chambéry au détriment des trafics TER ;

- il est illusoire de croire que l’abandon du projet bénéficierait au réseau ferré classique : il entraînerait au contraire de nouveaux investissements routiers sur l’axe France-Italie, en Rhône- Alpes comme sur la Côte d’Azur.

La FNAUT rappelle que le lancement du projet Lyon-Turin doit s'accompagner d'une politique volontariste et cohérente des transports, en particulier d'une taxation spécifique du trafic routier franco-italien, suivant l'exemple de nos voisins suisses qui ont financé ainsi leurs tunnels.

 

- Télécharger le résumé

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Etudes et débats Arguments contre le Lyon-Turin : trompeurs et contradictoires (Jean Sivardière)