Cadencement de la circulation des trains : un outil indispensable au progrès du rail

SNCF Mobilités (exploitant du réseau ferré) vient de demander à SNCF Réseau (gestionnaire du réseau) d’abandonner le principe du cadencement des circulations ferroviaires. La FNAUT estime au contraire que cet outil est indispensable au progrès du système ferroviaire.

Selon SNCF Mobilités, le cadencement, qui consiste à faire partir les trains à intervalles réguliers sur chaque ligne du réseau, est une formule rigide qui ne permet pas de répondre de manière satisfaisante aux besoins de transport et d’utiliser au mieux la capacité du réseau ferré. Pour la FNAUT, son abandon peut au contraire entraîner une désorganisation de l’offre, en particulier TER.

 

Une méthode d’exploitation très répandue et efficace

- Expérimenté aux Pays-Bas dès 1939, le cadencement généralisé des circulations ferroviaires est en vigueur dans la plupart des autres pays européens.

- En 1982, le trafic ferroviaire (chiffré en nombre de trains x km) a pu être augmenté de 20 % en Suisse, lors de son extension à l’ensemble du réseau, sans accroissement des coûts de production.

- Le cadencement, longtemps ignoré en France, a été expérimenté dans la Région Rhône-Alpes dès 2008 puis généralisé progressivement à l’ensemble du réseau ferré.

 

Des progrès pour les voyageurs et une meilleure utilisation du réseau

- Le cadencement permet au voyageur de bénéficier d’une offre simple, très lisible et aisément mémorisable, donc attractive, et de possibilités de correspondances plus nombreuses.

- Le cadencement permet au gestionnaire du réseau d’optimiser la capacité disponible pour les différents types de trafic (TER, grandes lignes et fret), et de gérer correctement leur coexistence.

 

Un outil indispensable au développement des services ferroviaires

- L’optimum du système ferroviaire ne correspond pas au seul optimum de SNCF Mobilités.

- En donnant de la visibilité aux conditions de circulations, le cadencement permet à SNCF Réseau de définir au mieux les besoins de modernisation des infrastructures ferroviaires.

- En rationnalisant et en fiabilisant l’offre, il favorise le développement des trafics.

- Il est indispensable à une ouverture du système ferroviaire à la concurrence, car il met sur un pied d’égalité les opérateurs présents et futurs.

 

La FNAUT interpelle donc l’Etat, autorité de tutelle, ainsi que l’Arafer, autorité de régulation, et demande que le principe du cadencement, lancé par RFF, soit maintenu fermement.

Ce principe constitue en effet un des leviers susceptibles de sortir le rail, outil à coûts fixes élevés mais à rendement croissant, de son malthusianisme chronique en France.

 

- contacts presse

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Communiqués de presse Cadencement de la circulation des trains : un outil indispensable au progrès du rail