Bouchons routiers d'été : une autre politique des transports est nécessaire

Les embouteillages observés sur les grands axes autoroutiers (A7, A10, A71, A75…), lors du pont de l’Ascension puis à nouveau au cours des week-ends de cet été, montrent que l’actuelle politique des transports débouche sur une impasse et doit être revue.

Le moindre incident les aggrave. Un faible report du trafic routier sur le rail suffirait à en réduire l’ampleur.

Les conséquences sont connues : temps perdu et fatigue pour les vacanciers, risques d’accidents, coûts élevés de surveillance de la circulation, pollution de l’air, gaspillages de carburant, émissions de CO2...

 

Refuser la fuite en avant

Augmenter la capacité des autoroutes existantes et créer de nouvelles infrastructures serait une fuite en avant : elle ne pourrait que pérenniser les difficultés. L’expérience l’a démontré : toute infrastructure nouvelle induit plus de trafic qu’elle ne peut en absorber.

 

Relancer le transport ferroviaire

Les déplacements saisonniers s’effectuent principalement en voiture. La souplesse de la voiture ne suffit pas à expliquer cette préférence du public :

- la SNCF dissuade bien des automobilistes pourtant prêts à utiliser le train (sabotage des « petites » lignes, retards des trains, fréquences insuffisantes, coût trop élevé pour les jeunes et les  familles…) ;

- quant à la rénovation du réseau ferré, globalement sous-utilisé mais présentant de nombreux nœuds et axes saturés, l’Etat ne lui attribue que des moyens financiers très insuffisants.

 

La FNAUT préconise donc un ensemble de mesures facilitant l’usage du train, en particulier :

- le remaillage du réseau ferré, qui doit desservir l’ensemble du territoire ;

- le renforcement des dessertes de jour, sur les lignes transversales comme sur les lignes radiales ;  

- la relance des trains de nuit et du service auto-train ;

- une restauration, un transport des bagages et des vélos, des consignes à des prix abordables ;

- une baisse générale des tarifs, suivant l’exemple de la RENFE (la « SNCF espagnole ») : la réduction des recettes par voyage (- 11 %) a été plus que compensée par le gain de clientèle.

 

Développer l’intermodalité

Relancer le transport ferroviaire ne suffit pas, il faut aussi faciliter l’accès aux gares par tous les modes ; établir de meilleures correspondances entre train et autocar ; renforcer, dans les zones touristiques, les services d’autocars, de taxis et la location de voitures et de vélos.

 

- Contacts presse

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Communiqués de presse Bouchons routiers d'été : une autre politique des transports est nécessaire