L'innovation dans les transports doit être au service des usagers et de la collectivité

Pour la FNAUT, l’innovation doit avant tout viser la qualité de service et la protection de l’environnement (donc le « report modal »).

Sur ce critère, elle a soutenu les innovations « incrémentales » consistant à optimiser l’existant (tramway moderne et à plancher bas, aménagements piétons et cyclables, couloirs bus, TGV, vélo à assistance électrique, autopartage en boucle, tram-train, transport combiné, autoroute ferroviaire, alimentation du tramway par le sol, métro automatique).

Elle s’est, par contre, souvent méfiée des innovations plus radicales, souvent des gadgets, non par conservatisme mais parce que de telles innovations servaient surtout à détourner l’attention des problèmes de fond et à retarder la mise en œuvre des techniques traditionnelles, aux coûts connus avec certitude, à la fiabilité assurée et susceptibles de provoquer des reports modaux significatifs.

 

Attention au mirage des « innovations » techniques

Les annonces d’innovations dans les transports se multiplient. Que les ingénieurs cherchent à innover, c’est leur rôle : on n’en est plus, heureusement, à l’époque des locomotives à vapeur. Le problème est que les décideurs politiques, toujours désireux de « faire moderne » pour se valoriser auprès de leurs électeurs, ou de donner du travail à des entreprises locales, se laissent fasciner, et souvent berner, par les groupes industriels à la recherche de fonds publics.

 

Les besoins des usagers des transports et de la collectivité

Malgré les progrès réalisés ces dernières années, les usagers des transports se heurtent à de nombreuses difficultés, trop souvent ignorées des décideurs politiques. Mais les solutions sont connues.

Les déplacements de la vie quotidienne

- Pénurie de transport collectif dans les zones périurbaines et rurales et forte dépendance automobile ;

- Saturation des transports collectifs dans les zones denses (Ile-de-France et province) ;

- Déficiences de l’intermodalité (information, billettique), correspondances difficiles ;

- Tarifs trop élevés pour une partie des usagers (jeunes, familles, ménages modestes).

Les déplacements à longue distance

La vitesse reste un élément d’attractivité ; mais l’exigence des voyageurs porte surtout sur la fréquence des services, comme le démontre le succès du TGV Paris-Bordeaux.

Les besoins de la collectivité

La priorité est l’aménagement du territoire d’une part, la lutte contre la pollution de l’air, le bruit et le réchauffement climatique d’autre part.

 

- Dossier de presse : L'innovation technologique dans le secteur des transports doit être au service des usagers et de la collectivité

- Contact presse

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Communiqués de presse L'innovation dans les transports doit être au service des usagers et de la collectivité