La FNAUT demande la revitalisation des lignes ferroviaires inutilisées dans les zones urbaines

A l’occasion de la réouverture de la ligne Avignon-Carpentras au trafic voyageurs le 25 avril, la FNAUT rappelle que la remise en service de nombreuses lignes régionales permettrait d’offrir une alternative crédible à l’usage de la voiture dans les zones urbanisées. 

La réouverture de la liaison ferroviaire entre les agglomérations d’Avignon (182 000 habitants) et de Carpentras (70 000 habitants), réclamée de longue date par la FNAUT, répond à un besoin social, économique et écologique évident. Le trafic prévu est de 4 500 usagers quotidiens. 

Une efficacité démontrée

D’autres réouvertures de lignes en zones urbanisées ont démontré leur pertinence : Tours-Chinon en 1982, Cannes-Grasse en 2005, Nantes-Pornic en 2001, Nantes-Châteaubriant en 2014. Chacune de ces lignes est fréquentée aujourd’hui par plusieurs milliers de voyageurs chaque jour.

Ces succès démontrent l’intérêt de préserver les emprises ferroviaires inutilisées. Ils doivent inciter à sauvegarder celle de la petite ceinture parisienne : Paris est la seule capitale européenne à ignorer délibérément l’existence d’un patrimoine aussi exceptionnel.

Un investissement rationnel

La réouverture de la ligne (Avignon)-Sorgues-Carpentras (16 km) a coûté 150 millions au Conseil régional PACA, soit environ 10 millions par kilomètre. Cependant ce coût n’est pas significatif.

Il faut en déduire celui des investissements qui auraient été nécessaires sur l’axe routier pour en éviter la saturation, et le coût social de la congestion routière, des accidents et de la pollution de l’air qui seront évités à l’avenir grâce au report de trafic sur le rail.

Un 4ème appel à projets de TCSP est nécessaire

Bien des investissements de transports urbains en site propre (TCSP) restent nécessaires compte tenu des retards accumulés et de l’évolution de la demande. Un 4ème appel à projets, prévu lors du Grenelle de l’environnement, est donc urgent. Il doit porter en particulier sur la revitalisation des lignes ferroviaires périurbaines (par exemple Lyon-Trévoux) afin de structurer l’urbanisation périphérique des grandes agglomérations. 

La FNAUT rappelle que, depuis une quinzaine d’années, 500 kilomètres de lignes ferroviaires périurbaines et 300 gares ont été ouvertes ou rouvertes en Allemagne.

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Communiqués de presse La FNAUT demande la revitalisation des lignes ferroviaires inutilisées dans les zones urbaines