Une gare TGV à Allan ? Une fausse bonne idée

tgvlogoLa FNAUT désapprouve fermement le projet de gare TGV d’Allan, en périphérie de Montélimar, dénué de toute pertinence technique, écologique ou économique : il s’agit d’une fausse bonne idée, d’un caprice d’élus en mal de grand projet.

  • Une gare TGV à Allan n’accueillerait qu’un petit nombre de TGV (4 par sens et par jour).
  • Contrairement à la gare urbaine de Montélimar, correctement desservie par les bus urbains, les cars départementaux, les trains TER de la vallée du Rhône et les cars TER d’Ardèche, elle serait très mal reliée aux transports publics de proximité : comme celui des autres gares TGV implantées à la campagne et cernées de vastes parkings, son accès se ferait donc essentiellement en voiture.
  • Sa mise en service réduirait la desserte actuelle de Valence-ville, Montélimar (de 4 à 2 TGV par jour), Orange et Avignon-ville, dont la pérennité ne serait plus assurée, ainsi que celle de Valence-TGV et Avignon-TGV.
  • Sa construction impliquerait une dépense élevée, des travaux routiers importants (sans parler des coûts de fonctionnement), et un regrettable gaspillage d'espace dans une zone à forte valeur agricole.
  • Le quartier de la gare de Montélimar serait dévalorisé et ses activités commerciales fragilisées (ce phénomène a été observé à Valence et Avignon).
  • Enfin, comme ici encore le montre l’exemple des autres gares TGV implantées à la campagne, il est illusoire d’espérer que le terrain vague jouxtant la gare et baptisé pompeusement « technopole » se remplira par miracle d’entreprises « innovantes ».

Il y a mieux à faire de l’argent public : faut-il aujourd’hui contribuer à renforcer l’endettement de la France en lançant un investissement inutile et présentant de nombreux effets pervers, alors que le financement de projets ferroviaires indispensables est si difficile ?

La FNAUT rappelle que, malgré ses avertissements émis depuis de nombreuses années, de nombreuses gares TGV ont été implantées, contre tout bon sens, sans connexion directe avec le réseau ferré classique. Cette erreur va être réparée en Lorraine (transfert de la gare de Louvigny à Vandières) et en Avignon (construction d’une « virgule » entre la gare centrale et la gare TGV). Mais faut-il récidiver ailleurs ?

 

Contacts presse :

  • Jean Sivardière, président de la FNAUT, téléphone 04 76 75 23 31
  • Jean-François Troin, vice-président, téléphone 02 47 54 06 59

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Communiqués de presse Une gare TGV à Allan ? Une fausse bonne idée