20e congrès : la FNAUT réclame une réorientation profonde de la politique des transports

Créée en 1978, la FNAUT rassemble 150 associations locales et nationales de piétons, de cyclistes, d’usagers des transports urbains et interurbains, d’autopartageurs. Association de consommateurs agréée par l'Etat, association de défense de l’environnement et groupe de réflexion sur la politique des transports, elle étudie tous les modes de transport, de voyageurs et de fret, et leurs enjeux économiques, sociaux et écologiques.

 

Le 20e congrès de la FNAUT (Strasbourg, 21-23 octobre 2016)

Lors de ce congrès, la FNAUT a adopté une motion adressée au gouvernement et portant sur sa politique des transports, organisé une rencontre avec les présidents de l’Eurométropole de Strasbourg et de la Région Grand Est et un débat sur la politique européenne des transports, et attribué ses Tickets Vert et Rouge.

 

Une réorientation indispensable de la politique des transports

Dans sa motion adressée au gouvernement, la FNAUT a dénoncé avec sévérité une politique des transports sans vision à long terme, qui ignore les objectifs de la loi sur la transition énergétique adoptée en 2015 et les engagements pris lors de la COP 21 comme les exigences du service public et de l’aménagement du territoire.

Cette politique est, en effet, essentiellement centrée sur la mobilité routière (et pourtant bien peu courageuse en matière de sécurité routière) et sur une obsession de la traction électrique. Un ensemble de décisions incohérentes laisse aujourd’hui le système ferroviaire dans une situation catastrophique.

 

Les tickets Vert et Rouges          

Le Ticket Vert a été décerné à Grenoble Alpes Métropole pour l’instauration courageuse du 30 km/h (sauf sur les grands axes) dans 43 communes (sur 49) de l’agglomération grenobloise.

Des Tickets Rouges ont été attribués à :

- Hubert Falco, maire LR de Toulon, qui persiste depuis des années dans son hostilité obstinée et irrationnelle à un projet de tramway pourtant bien adapté à l’agglomération toulonnaise ;

- Jean-Pierre Masseret, ancien président PS du Conseil régional de Lorraine, qui a fait échouer, par son comportement irresponsable et anti-démocratique, le projet de gare TGV-TER de Vandières ;

- Philippe Saurel, maire DG de Montpellier, promoteur de projets routiers surdimensionnés et de la gare TGV de Montpellier La Mogère dont le positionnement absurde allongera la durée des trajets des voyageurs ;

- enfin à Chambéry Métropole et à la Communauté d’Agglomération du Lac du Bourget (Grand Lac), deux intercommunalités adjacentes qui ont cessé stupidement de coordonner leurs réseaux de transports urbains et rétabli des correspondances aux frontières entre leurs territoires.

 

Contacts presse

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Communiqués de presse 20e congrès : la FNAUT réclame une réorientation profonde de la politique des transports